Carnet de terrain traditionnel VS MyENEO !

eugenie terrain

Suite à notre article sur les cistudes à la réserve de l’Estagnol, nous avons réalisé une étude comparative plus technique sur la saisie terrain. L’objectif de la sortie est de comparer différentes méthodes de relevés de terrain et de les évaluer. Il s’agit de relevés traditionnels (papier et stylo) et de relevés mobiles avec l’application MyENEO sur tablette. La prise en main rapide et les fonctionnalités de l’application MyENEO ont très vite séduit les agents de l’ONCFS.

feuille de saisie terrain méthode traditionnelle

feuille de saisie terrain méthode traditionnelle

Première étape, préparer la sortie terrain

Avant de partir sur le terrain il est nécessaire de préparer les fiches de saisie et de rassembler le matériel. Pour les agents de la réserve, il faut imprimer les cartes préparées sous QGIS et les fiches de saisies sans oublier le classeur où sont répertoriées les tortues marquées. En tout, il leur faudra environ 15 minutes.

 

 

 

 

préparation formulaires MyENEO sur ordinateur

préparation formulaires MyENEO sur ordinateur

 

 

Avec MyENEO, toute la préparation se déroule sur ordinateur, en se connectant à notre compte personnel. Il suffit de sélectionner la zone de travail sur la carte et de créer des formulaires adaptés aux relevés des pièges et des tortues. L’ensemble a pris un peu plus de 6 minutes.

 

 

En plus de ces feuilles et carnets il faut emmener : une balance, un pied à coulisse, une lime, un gps, un appareil photo. Tout le matériel tient dans un bac en plastique.

Dans le cas d’une saisie terrain MyENEO, une tablette ou un smartphone suffisent. Pour en savoir plus, retrouvez notre article sur le choix d’un smartphone terrain.

Une fois la préparation terminée, c’est le moment d’aller à la recherche des cistudes !

Matériel nécessaire pour la sortie terrain avec la méthode traditionnelle

Matériel nécessaire pour la sortie terrain avec la méthode traditionnelle

 

Arrivée sur le terrain

application mobile MyENEO pièges (en rouge) et tracking (en vert)

application mobile MyENEO pièges (en rouge) et tracking (en vert)

 

L’application MyENEO géolocalise l’utilisateur au sein de la carte et trace son parcours selon ses déplacements (en vert). La géolocalisation ne prend que quelques secondes. La précision de la géolocalisation nous a surpris par sa qualité entre 2 et 3 mètres.

 

 

 

 

Dans le cadre des relevés de pièges à tortues, cette visualisation du terrain est très pratique pour observer l’ensemble de la réserve.

Parallèlement, l’équipe de terrain dispose d’une carte papier de la réserve avec la position de chaque piège. Elle identifie les emplacements grâce à des marqueurs en plastique rouge et blanc disposés sur la voie tout au long du parcours.

plan des pièges de la réserve

plan des pièges de la réserve

relevé des nasses près de l'étang

relevé des nasses près de l’étang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saisie terrain et création de formulaires

Une fois l’emplacement du piège trouvé, nous notons si des cistudes ont été capturées. Avec MyENEO, l’emplacement du piège est indiqué sur la carte en la digitalisant puis nous y associons un formulaire. Les formulaires permettent de collecter des données sur un thème précis. Pour cette sortie, nous avions préétablis des formulaires « pièges » et « tortues » correspondant au protocole de saisie de l’ONCFS et accompagnés d’une photo. En un clic, le formulaire est prêt à être rempli !

 

formulaire MyENEO relevé des tortues

formulaire MyENEO relevé des tortues

 

Comme l’application fonctionne entièrement en mode déconnecté, il est tout à fait possible de consulter la carte et de remplir ses formulaires en milieu isolé. Les données sont alors stockées en local sur le smartphone. D’autre part, la digitalisation directe sur la carte permet de pointer une observation située à un endroit distant de l’observateur, sans avoir à se rendre sur place.

De plus, il est possible de digitaliser des points mais aussi des lignes et des polygones.

saisie terrain MyENEO

saisie terrain MyENEO

saisie terrain traditionnelle papier et stylo

saisie terrain traditionnelle papier et stylo

Durant cette matinée le temps de remplissage total des saisies était de 15 minutes et 18 secondes pour 53 pièges, soit 17 secondes par pièges. C’est supérieur au temps de saisie papier qui est de 3 minutes et 23 secondes.

Cela s’explique essentiellement par le fait que les agents de la réserve n’écrivent d’informations sur leurs fiches que si une tortue est capturée alors que sur mobile nous écrivons chaque donnée même si celle-ci est nulle.

Dans des pièges où se trouvaient des cistudes, de nombreuses informations sont à noter. En effet,  la cistude est identifiée (numéro, âge sexe), pesée, mesurée, des photos sont prises et d’autres informations éventuelles sur son évolution ou son état de santé sont notées. (Pour plus d’informations cliquez ici)

prise de photo à une main, avec la tablette

prise de photo à une main, avec la tablette

prise de photo méthode traditionnelle

prise de photo méthode traditionnelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ensemble des informations des 5 tortues capturées ont été collectées sur papier en environ 3 minutes et 40 secondes et avec l’application 5 minutes et 50 secondes. La prise de note via l’application est légèrement plus longue que sur papier. La différence de durée s’explique en partie par la prise de photo. Avec une tablette ou un smartphone, les photographies des tortues se font depuis l’appareil interne et sont directement associées au formulaire. Pas besoin d’être à deux, pour prendre des photos de bonne qualité (photo gauche).

identification des cistudes à l'aide d'un classeur où sont répertoriés toutes les cistudes marquées

identification des cistudes à l’aide d’un classeur où sont répertoriés toutes les cistudes marquées

 

 

 

Afin d’identifier les cistudes, les agents de la réserve vérifient les photos de tortues sur leur classeur. En effet, chaque tortue a été photographiée de près pour pouvoir la reconnaître en cas de doute. Sur la tablette, il aurait été possible d’enregistrer toutes ces photos dans une galerie pour y accéder facilement.

 

 

 

 

 

Valorisation des données

Une fois la saisie terrain terminée, il est temps de rentrer et donc de retranscrire toutes ces données sur ordinateur. Les agents de terrain doivent ressaisir les données de la matinée dans une base spécifique. Ils mettent un peu plus d’un quart d’heure par matinée de relevés. Lors de cette expérience nous avons effectué deux matinées de relevés. Le temps total de ressaisie sur ordinateur par l’équipe de la réserve s’élève donc à 30 minutes.

 

Avec l’application MyENEO, l’envoi des données mobiles vers l’ordinateur de bureau se fait en seulement quelques secondes. Les données sont alors disponibles depuis un ordinateur sur l’espace personnel MyENEO. L’export de données est possible sous Excel et CSV utilisable sous logiciel SIG (arcGIS, QGIS). De plus, les photos prises avec la tablette sont directement associées aux données exportées et visibles elles aussi sous SIG.

visualisation des données sous logiciel SIG

visualisation des données sous logiciel SIG

 

Bilan de l’expérience

 

comparaison des temps saisie papier et MyENEO

cliquez pour agrandir

Sur l’ensemble de l’expérience, la saisie directe sur mobile est plus rapide que la méthode papier-stylo. Environ 30% du temps est économisé. La principale différence se situe évidemment au niveau de temps de ressaisie puisque la synchronisation des données du mobile vers l’ordinateur se fait en quelques secondes. Dans les conditions de l’expérience, le temps de saisie des données sur le terrain est plus court avec la méthode papier (pour les conditions évoquées plus haut). Dans le cas d’un inventaire générique ou d’observations opportunistes, les temps de saisie effectifs sur le terrain seraient beaucoup plus proches.

Outre le gain de temps, la méthode mobile a aussi l’avantage d’éviter les pertes de données ainsi que les erreurs de retranscription. Les formulaires assurent une saisie homogène entre tous les observateurs qui se traduit par une meilleure qualité des données. Des informations supplémentaires comme la géolocalisation, la trace et les photographies viennent enrichir les relevés. Enfin les données sont accessibles presque immédiatement sous logiciel SIG, pour valoriser au plus vite le travail réalisé.

Avec MyENEO, nous avons simplement besoin d’une tablette pour collecter les données sur le terrain, ce qui est beaucoup moins encombrant que la méthode traditionnelle. Néanmoins, attention à choisir un matériel adapté ! Retrouvez notre article sur le choix des smartphones de terrain.

Encore Merci à Régis et son équipe pour nous avoir permis de mener cette expérience à la réserve de l’Estagnol.